Math

Revoir l’évaluation et l’enseignement des mathématiques


Soucieuse de toujours offrir des outils d’évaluation actuels et pertinents, la FEEP a entamé différents chantiers pour réviser le format des épreuves qu’elle propose aux écoles.


Le but central de ces chantiers est tout d’abord d’offrir des formats d’épreuves centrés sur l’évaluation des compétences, mais également de modéliser auprès des enseignants de bonnes pratiques d’évaluation à adopter tout au long de l’année scolaire.


Dans le cadre de ce chantier, les évaluations de mathématiques de 1re à 3e secondaire comprendront dorénavant des tâches plus ouvertes. Parmi celles-ci, il sera possible de retrouver des tâches de type menu math, Open Middle et des questions ouvertes.

Présentation générale des épreuves en mathématiques, 1re, 2e et 3e secondaire


La FEEP proposera une épreuve bilan qui portera sur les différents critères de la compétence déployer un raisonnement mathématique (CD 2). Cette épreuve sera flexible et permettra d’adapter les modalités de passation aux besoins des élèves et de compléter son jugement professionnel avec efficacité.

Caractéristiques


L’épreuve comportera entre 5 et 6 blocs de 20 à 30 minutes chacun qui aborderont les divers champs de la mathématique (arithmétique, algèbre, géométrie, statistique et probabilité) sans nécessairement chercher à faire le tour de tous les contenus.


Les blocs seront construits de façon à s’appuyer sur des méthodes d’évaluations diversifiées qui mobiliseront l’élève à l’aide de tâches variées et ouvertes : menu math, Open Middle, comparaisons, validation/réfutation d’un énoncé, etc.


Le dernier bloc sera un bloc technologique, nécessitant l’utilisation d’outils numériques.

Modalités de passation toutes en flexibilité


Le format en blocs vise à offrir une grande flexibilité à l’enseignant. Ce dernier pourrait regrouper les blocs en une seule évaluation ou décider de répartir l’évaluation dans le temps. Il pourrait aussi sélectionner seulement certains blocs en fonction des élèves ou des traces qu’il désire récolter. L’élève pourrait même effectuer des choix par rapport au contenu de son épreuve.


Pour ce qui est de la correction, des grilles ainsi que des exemples de correction faisant ressortir les différents critères seront présentés. S’il le juge utile, l’enseignant pourra convertir le résultat de chaque bloc en points. L’objectif est d’offrir un maximum de flexibilité à l’enseignant qui voudra exercer son jugement professionnel.